Partir travailler en Thaïlande après ses études c’est possible ? *Conseils & astuces*

Vous avez envie de partir travailler en Thaïlande mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Si la Thaïlande vous attire, sachez qu’il s’agit d’un pays qui n’est pas des plus simples à aborder pour un demandeur d’emploi. Les perspectives d’embauche pour les expatriés qualifiés restent faibles et les salaires peu élevés. Mais l’avantage est que le coût de la vie est beaucoup plus faible qu’en France et le climat très agréable !

Comment préparer son expatriation en Thaïlande ?

travailler en thailandeLa première étape pour préparer un projet d’expatriation en Thaïlande consiste à se rendre au bureau parisien de la Chambre de Commerce Franco-Thaïe (FTCC). Celle-ci permet de déterminer la viabilité d’un projet. En Thaïlande, la réglementation est très stricte en la matière et ne délimite pas moins de trente-neuf activités interdites aux étrangers du médecin, au chauffeur-livreur, en passant par le maçon. Même si vous possédez une bonne qualification, votre visa peut être refusé !

Heureusement, la Thaïlande recherche certains profils spécifiques. Si vous sortez d’une école de commerce, que vous parlez plusieurs langues et que la mobilité ne vous effraie pas, le fameux « Thaï Dream » est fait pour vous ! Enfin, les jeunes ingénieux issus de grandes écoles et les cadres expérimentés seront accueillis à bras ouverts.

Près de la moitié des expatriés français en Thaïlande travaillent dans le secteur de l’industrie. Grâce à une bonne importation, les secteurs de la médecine et du cosmétique attirent également les français dans ce pays. Les secteurs de l’aéronautique, de la bijouterie, du conseil restent également très en pointe chez les étrangers. Enfin, les hautes technologies, l’hôtellerie et le textile (pour des postes de managers principalement) proposent également de belles opportunités de carrières.

Peut-on trouver un job sur place ?

travailler en thailandeNous devrions vous dire que non car le Visa de vacances ne permet pas de travailler mais vous pouvez toujours tenter le coup. A ne pas prendre dans le mauvais sens ! Vous pouvez travailler quelques mois en France pour mettre de l’argent de côté, puis, partir en Thaïlande avec un Visa  vacance, et chercher un boulot une fois sur place. Par contre sachez qu’il est interdit de travailler avec ce visa, il va falloir faire une demande de Permis de travail si vous trouvez un job !

Pour plus de conseils, allez faire un tour sur l’article « Travailler en Thaïlande : mon expérience dans une boite thaïe » où Sly Nakrap vous explique parfaitement ce que c’est que de vivre et travailler en Thaïlande, et non pas d’y être en vacances ! Cet article est rempli de bonnes astuces !

Rédiger un CV et une lettre de motivation adaptés

Au sein de la Chambre de Commerce, le porteur de projet vous apprendra à rédiger un CV et une lettre de motivation corrects grâce à ses conseils avisés. Les nombreuses entreprises partenaires de la FTCC (Chambre Franco Thaïe) rencontrent chaque année des candidats français potentiels lors de networking pour des entretiens rapides. Le recrutement via les réseaux sociaux se pratique également beaucoup dans le pays.

Voilà ce qui vous attend…

travailler en thailande

Si vous souhaitez partir travailler dans ce pays, n’hésitez pas à envoyer des candidatures aux entreprises françaises mais aussi aux entreprises thaïlandaises. Veillez à écrire une lettre de motivation personnalisée pour chacune d’entre elles et vous pouvez commencer à le faire quelques semaines avant de partir. Alors, prêts à tenter l’expérience ? 

Sources des images : nicoana.wordpress.com / expats.in.th / pinterest.com

laissez un commentaire

*

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Plan de site