Pas encore has-been, le Shamballa ?

Shamballa

Has been le Shamballa ? Non non.

Tout ceci partait pourtant d’une si bonne intention. En effet, le bracelet Shamballa est à la base un accessoire absolument génial. Tout d’abord, évidence même, celui-ci est particulièrement esthétique, avec ses petites perles rondes. Il est assez facile à porter, avec tout type de tenue, il est aussi beau sur un poignet féminin que masculin et en plus de cela, on lui prête un sens originel franchement passionnant.

Nul doute que ce petit accessoire allait plaire, non seulement aux célébrités qui l’ont porté en premier, mais aussi à nous, anonymes fans de mode, et vraiment motivés par l’idée de pouvoir arborer un petit bijou sympa, ayant du sens, du style, dans l’air du temps.

Cependant, ce bracelet s’est perdu en route. Il est en effet parti d’un sens profond, et a dérivé vers une utilisation qui n’a rien à voir avec le fondement même de son existence, c’est sans doute ce qui est le plus dommageable.

bracelet Shamballa

Shamballa fantaisie

On est donc passé en quelques années du bijou ethnique au bijou de luxe, plus rien à voir donc, un autre monde, une signification qui ne veut plus rien dire. Mais comment en est-on arrivés là ? Qu’est-il arrivé au Shamballa pour qu’il finisse par perdre son charme d’antan ? D’où vient-il donc, et pourquoi cette ascension a donc fini par le desservir au lieu de le porter réellement à la postérité ?

C’est ce que nous allons étudier ensemble. Et sachez que l’on ne va pas vous ménager : vous qui lisez cet article et qui en avez déjà un au poignet, savez-vous réellement pourquoi vous l’avez acheté, quel est son sens et son but ? Son design est-il en adéquation avec tout cela ? Et finalement, la grande question : peut-on continuer à l’appeler Shamballa contre vents et marées alors qu’il ne respecte plus ses propres codes ?

Un bijou chargé de sens

Shamballa ethnique

Shamballa à motifs Aztèques

Posons tout de suite le décor de base de notre histoire. Un jour, naquit le bracelet Shamballa, provenant de la culture bouddhiste (la copine Lily en parlait ici). Nous le connaissons tous, mais pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion d’en voir (il fallait quand même habiter dans une grotte), il s’agit d’un petit bijou qui s’enfile au poignet, doté de perles très rondes, séparées généralement par un petit noeud. On le trouve aussi bien sur les hommes que sur les femmes, car à la base, il a un style mixte.

Mais celui-ci est aussi très lourd de sens, puisqu’il est relatif à deux notions propres à la tradition bouddhiste, à savoir la conscience spirituelle d’un côté, et de l’autre à l’énergie créatrice. Il faut voir ici un véritable sens relatif à la religion, à la spiritualité, à l’âme. Plutôt beau n’est-ce pas ? Au vu de cette belle signification, il n’est pas étonnant que le bracelet Shamballa se soit exporté au-delà de ses terres d’origine car il a de quoi inspirer.

On dit qu’il apporte de la force, au quotidien, qu’il est chargé d’ondes positives permettant d’atteindre un certain état de sérénité. Et pourtant, à partir de là, finalement les choses se sont dégradées.

La vulgarisation du Shamballa

Shamballa strass

Shamballa à strass dorés

Que tout le monde se mette à porter un bracelet Shamballa n’est pas spécialement le problème. Il faut surtout considérer le fait qu’il soit un peu négligé finalement, par ses utilisateurs. Qui aujourd’hui sait ce qu’il porte au poignet réellement ? A-t-on conscience qu’il s’agit d’un accessoire presque ostentatoire, mais dans le bon sens du terme ? Ainsi, cela n’est pas rare non plus d’adopter certains symboles liés à la spiritualité dans un but uniquement esthétique.

Aussi, on remarque que la croix par exemple se porte sur ses vêtements, ou ses bijoux, sans pour autant que cela soit le signe d’une véritable appartenance religieuse. Mais à une différence près : chacun sait quelle est la signification de la croix (et il s’en vend aussi pas mal des croix et médailles religieuses, croyez-le), mais pas forcément celle du Shamballa et c’est sans doute là que le bas blesse. On assiste donc à une vulgarisation de ce qui se veut avant tout être un symbole.

Est-on allé trop loin avec le Shamballa ?

Un autre élément a de quoi faire douter quant à la pertinence de ceux qui portent fièrement le Shamballa : son apparence même. Au départ, il s’agit d’un bijou modeste, et c’est ainsi qu’il a été conçu par ceux qui l’ont inventé. Sachant qu’il est inhérent à la culture bouddhiste, il doit représenter une certaine simplicité.

Shamballa MontaigneMarket

Une pièce à 18.000 euros chez MontaigneMarket

Cependant, aujourd’hui ce bracelet sacré a été adopté par les marques, qui produisent des modèles de luxe, parfois même dotés de diamants. On est bien loin de ce que sa propre culture enseigne, en matière de détachement du matériel. Ainsi, on peut éventuellement se dire que ces bijoux ne sont pas vraiment des Shamballas, mais plutôt des imitations luxueuses. C’est ainsi en tout cas, qu’il faudrait le concevoir pour ne pas entacher cette culture et ses fondements.

Ainsi, maintenant qu’il a fait le tour du monde, le Shamballa ne va-t-il pas finalement passer de mode ? Cela permettrait sans doute de l’aider à retrouver ses vraies valeurs. Il serait alors porté non pas par les fashion addicts, mais par ceux qui lui trouvent un sens particulièrement intéressant.

Images : enviebijoux.fr / 1star1objet.fr / ladycoclico.com / montaignemarket.com

Commentaires

  1. aude03No Gravatar a écrit :

    Très intéressant mais dommage que finalement on ne sait pas ce qu il représente exactement …

    • Mademoiselle WebNo Gravatar a écrit :

      Merci, c’est vrai que l’histoire est encore un peu flou mais tu m’a bien donné envie de faire quelques recherches sur le sujet :)

  2. LenaNo Gravatar a écrit :

    Vous savez il y a autant de bracelet shamballa qu’il y a de vision de ce qu’il représente : Accessoire spirituel pour certains, objet de mode pour d’autre, objet fétiche …
    Je suis créatrice de bracelet tibétain, je peux vous dire que le shamballa a survécu a « la mode du shamballa » . Aujourd’hui mes clients sont des connaisseurs qui souhaitent des bracelets sur mesure et de qualité. L’époque de la frénésie du shamballa ou les gens achetés tout et n’importe quoi et révolu.

laissez un commentaire

*

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Plan de site