Comment draguer une fille ? Les étranges méthodes des « Pick-up artistes »

De nombreux sites de coaching en séduction ont récemment fleuri sur le net, principalement destinés à la gente masculine. Leur public ? De jeunes hommes qui manquent de confiance en eux et pensent ne pas pouvoir/savoir séduire une fille. Leurs mentors ? Les « Pick-Up Artists » (ou PUA pour les initiés), des pros de la drague qui appliquent des « recettes » en matière de séduction, des « stratégies » censées faire mouche à chaque fois. Édifiant.

Autant vous le dire tout net : Mademoiselle Web n’aime pas DU TOUT le phénomène des Pick-Up Artists et se méfie des aspirants PUA comme de la peste. Les croyances véhiculées par ces « artistes » de la drague sont d’une misogynie plus ou moins assumée mais non moins flagrantes, et les témoignages de jeunes femmes « victimes » de PUA en herbe ne manquent pas malheureusement (allant de la drague de lover un peu ringard jusqu’au viol, et oui).

Pourquoi ce phénomène est-il inquiétant pour les femmes *et* les hommes ?

Parce que l’image de la femme véhiculée auprès des apprentis PUA est souvent caricaturale, mettant toutes les femmes dans un même panier bourré de clichés sexistes, incitant de jeunes hommes mal dans leur peau à développer un comportement « chasseur-proie » et à voir les filles sous un angle généralement peu valorisant. Le tout via des messages marketing lourdingues.

Parce que oui, le business de la séduction est avant tout un business. Un ÉNORME business.

A qui profite le coaching en séduction ?

comment draguer une filleAux coaches, principalement. Ceux qui se laissent séduire par ce type de messages peuvent certainement y trouver quelques astuces qui fonctionnent, tout est possible, mais les sites de coaching en séduction sont avant tout des machines de guerre marketing bien huilée, aux méthodes éprouvées depuis longtemps par les américains (toujours pionniers dans qui se fait de mieux ^^ – mais surtout très agressifs en vente).

La question que l’on peut se poser de prime abord face à ces sites est pourtant simple : existe-t-il des phrases ou attitudes magiques qui transformeraient le premier homme venu en un tombeur de ces dames ? La réponse est évidemment NON, mais les coaches en séduction, du haut de leur très grande expérience de La Femme prétendent savoir la décrypter et la rendre accessible même aux moins doués. Reste à savoir de quelle femme on parle exactement, parce qu’aux dernières nouvelles nous étions quelques unes et pas toutes les mêmes.

Et la séduction dans tout ça ?

comment draguer une filleOn peut avoir l’impression qu’avec des conseils généraux en séduction, tout ce qui fait notre individualité en tant qu’être humain est nié. Pourtant, nous nous sommes élevés du rang d’animal au rang d’être civilisé ; ainsi il n’est pas aussi facile de faire la cour à une demoiselle qu’à une lapine.

En se baladant dans la rue, il est courant pour une fille d’entendre des remarques sur son physique ou de se faire approcher. Ce qui ne part parfois pas d’une mauvaise intention est souvent mal vécu, et peut s’apparenter à du harcèlement de rue. Dans la vidéo suivante, on voit un jeune homme aborder une jeune fille dans la rue, et obtenir son numéro en moins de 2mn. Ceci n’est pas le fait d’une prouesse de dragueur, il s’agit du comportement classique d’une jeune fille prise au dépourvue (ce n’est pas vrai dans toutes les situations, mais c’est plus souvent vrai que l’inverse !). L’âge aidant, les femmes plus mûres ont la confiance en soi nécessaire pour ne pas se laisser baratiner si elles ne le souhaitent pas. Mais quand on a 20 ans, il est parfois compliqué de savoir quel comportement adopter quand un homme vous accoste et tente de vous flatter. La réaction initiale de rejet et d’agression qui peut être naturellement ressentie à ce moment là se transforme, non pas parce qu’on se sent soudainement flattée, mais parce qu’on se doit d’être flattée (c’est en tout cas le message que le séducteur veut faire passer). Et on donne son numéro (on accepte un verre, un baiser…). Bref, c’est de la manipulation, pas de la séduction.

Sur un site dédié à la drague de rue qu’on vous laissera retrouver seules, on peut également lire le conseil suivant : « Retenez ceci : repérez votre cible de loin pour avoir suffisamment le temps de la cerner (de façon superficielle bien entendu) et écoutez votre instinct. D’abord, analysez sa démarche, ses vêtements, sa coupe de cheveux, tout cela vous en dira long sur elle. » MODE PRÉDATEUR SEXUEL ON. Super flippant.

Et de poursuivre : « Aussitôt après le « bonjour » ou le « salut », et ce, même si elle ne vous a pas encore répondu,  poursuivez par une question ou alors présentez-vous. Mais en général, c’est mieux de lui faire des compliments sur sa tenue vestimentaire (au moins pour la faire sourire et détendre l’atmosphère). Les filles aiment que l’on parle de leurs vêtements. » Non, nous ne sommes absolument pas dans la caricature, pourquoi vous dites ça ?

Dernier morceau choisi, parce qu’il faut savoir s’arrêter : « Vous pouvez également vous la jouer à l’ancienne. Faites-lui un compliment sur sa tenue vestimentaire puis posez un genou par terre avant de lui faire un baisemain. Relevez-vous, et demandez-lui ses coordonnées pour que vous puissiez la revoir.  Cette technique est à manier avec précaution. » Ou à ne pas manier DU TOUT, John Ringard.

Concrètement, je fais quoi ? (si je suis un homme)

S’il paraît évident qu’il n’y a pas de recette miracle qui marche à tous les coups pour séduire, on peut néanmoins détacher quelques principes fondamentaux assez simples (lisez bien, messieurs).

Disons que l’art de la séduction n’est pas inné, mais qu’apprendre des petites astuces peut mettre en confiance. Aborder une fille avec humour (sans être lourd) est un bon début ; avoir confiance en soi sans se montrer prétentieux également. Mais le meilleur conseil que l’on pourrait donner serait de se connaître mieux soi-même plutôt que de chercher à devenir le serial dragueur qu’on n’est pas. Adapter les conseils généraux sur la drague que l’on peut trouver ici ou là à sa propre personnalité, voilà peut-être la meilleure manière de séduire une fille.

Et si je suis une fille ?

Se faire accoster dans la rue par un garçon charmant et lui donner son numéro, pourquoi pas ? Mais il faut aussi apprendre à passer son chemin et à ne pas accepter à contre cœur la flatterie si l’approche est mal venue.

Source des images : plan-drague.net

Commentaires

  1. MoiNo Gravatar a écrit :

    Haha justement tu parles de caricature, cet article en est un !
    Certes les PUA américains appliquent des « recettes », de la séduction mathématique que je n’aime pas du tout.

    Mais en France la plupart centrent d’abord sur l’amélioration de nous-même et une approche de la séduction plus « naturelle » plutôt que basée sur des techniques qui marcheraient à tous les coups (ce qui est faux, je n’ai jamais vu ça !)

    Le seul point négatif serait les mecs mal intentionnés, mais ce ne sont pas les sites de séduction qui les rendent comme ça.
    Au contraire, vous êtes les premières à en bénéficier parce que ça ne donne pas des mecs qui abordent avec un « Wesh Mzelle t’as pas un 06 ? », mais au contraire une approche légère, fun et un gars qui se montre intéressé.

    Réfléchis-y !

    • Mademoiselle WebNo Gravatar a écrit :

      Relis l’article et réfléchis-y ! 😉

laissez un commentaire

*

Qui sommes-nous ?

Mentions légales

Plan de site